... et de mon porte-monnaie !

Je m'appelle Anne-Sophie. Je tiens le blog les escargots à l'opéra ... et vous pouvez me suivre sur Instagram sous le pseudo @lesescargots.

La prise de conscience est ancienne : je range mes tissus au grenier, faute de place dans mon petit atelier. On n'accède pas facilement à mon stock (escalier escamotable et branlant ... absence d'éclairage, pourtant essentiel vu que je peux être prise de crises couturesques à toute heure du jour et de la nuit). Donc, il m'est apparu important d'investir dans une lampe frontale et de lister mes coupons pour m'éviter d'aller déballer dans cet endroit exigu mes 8 cartons de tissus afin de trouver le coupon idéal pour le projet du moment.

19 févr_2

 

IMG_6861

Ainsi, il y a deux ans, j'ai établi mon listing informatique : numéro du coupon, échantillon ou photo, dimensions, description, lavé ou non, provenance, prix au mètre ... Très pratique ! Mais, force est de constater que je n'ai pas réussi à utiliser ce listing pour exploiter mon capital de tissus : aujourd'hui, il compte environ 250 mètres, presque autant de références. Mon coupon le plus ancien (hormis ceux hérités de ma chère maman qui a dû souffrir de la mère addiction que moi) doit être un coton bleu marine de presque 5 mètres, acheté au Marché Saint-Pierre du temps où j'étais parisienne et avais encore l'ambition de doubler des rideaux pas trop occultants dans ma chambre à coucher ... Il y a 17 ans, diantre ! Depuis, je dors volets et rideaux ouverts ...

listing coupons

Alors, je dis STOP (notez que ma dernière commande date de 3 semaines ... Pas mal pour une fille inscrite aux #tissuholiquesanonymes !). Mon coupon le plus ancien (hormis ceux hérités de ma chère maman qui a dû souffrir de la mère addiction que moi) doit être un coton bleu marine de presque 5 mètres, acheté au Marché Saint-Pierre du temps où j'étais parisienne et avais encore l'ambition de doubler des rideaux pas trop occultants dans ma chambre à coucher ... Il y a 17 ans, diantre ! Depuis, je dors volets et rideaux ouverts ...

Pour ce qui concerne les patrons, il y en a beaucoup : des livres, des magazines, des pochettes, des numériques ... Et pour la plupart, ils n'ont pas encore été utilisés, bien entendu.

IMG_6864

 15 févr

 

IMG_6843 

Je ne désespère pas de réaliser bon nombre d'entre eux ... Et puis ce petit tri m'a redonné quelques envies de couture quasi vintage. Mais pour d'autres, je me demande bien s'ils atteriront sur la table de coupe (mon parquet, en l'occurence ...). Mes plus anciens patrons sont sans aucun doute des patrons Citronille pour enfant, achetés vers 2002-2003 ... J'imaginais encore possible de coudre, élever mes enfants, travailler à une heure de chez moi et mener ma carrière professionnelle ... Les temps ont changé et moi aussi !

Pour ce qui concerne les en-cours, je ne me défends pas trop mal. Que ce soit en tricot (à quand le blog collectif "Je vide mon stock de laines" ?) ou en couture, je mène rarement deux projets de front. En revanche, j'entasse dans une caisse dédiée, des vêtements à raccomoder, des pantalons à ré-ajuster ... J'essaierai d'ici le prochain billet de mettre à ma nouvelle taille un pantalon acheté trop grand. Je vais essayer.

 

Quoi qu'il en soit, je suis très optimiste sur l'efficacité de ce projet ! Merci à Clémentine d'avoir créé ce lieu d'introspection et d'ascétisme !

 

A bientôt, ô soeurs d'addiction ! Et entre temps, retrouvez-moi dans la coquille ...